L'Imitation de Jésus-Christ

Traduction de Lamennais
Réflexion de Lamennais - Livre 4, Chapitre 7

Il n'est rien de plus utile en soi, ni de plus indispensable pour approcher dignement de l'autel, que de descendre en sa conscience, et d'en scruter avec une sévérité salutaire les tristes profondeurs. Nous avons en nous-mêmes comme une image du royaume des ténèbres: là vit, et croît, et se propage l'innombrable famille des vices, née de la triste concupiscence qui a infecté la vie humaine dans sa source. Quiconque examine sérieusement son coeur, y trouve le germe de tout ce qui est mauvais: un orgueil tantôt hardi et violent, tantôt plein de déguisements et de ruses, une curiosité effrénée, des convoitises ardentes, la haine qu'accompagnent l'injure, l'outrage et la calomnie, l'envie, mère du meurtre, l'avarice qui dit sans cesse: Apporte, apporte; la dureté d'âme, les joies coupables de l'esprit; et bien que ces semences de mort ne se développent pas dans chaque homme au même degré, tous les ont en eux-mêmes, et la grâce seule les étouffe plus ou moins. Tel est, depuis la chute originelle, le partage des enfants d'Adam.

Qui, dans son effroi, ne crierait vers Dieu du fond de cette immense misère, pour implorer de lui secours et miséricorde ? Il délaisse ceux qui cachent leurs crimes, et pardonne à ceux qui s'accusent. Touché de pitié pour les pécheurs, Jésus-Christ a institué le sacrement de pénitence, qui les régénère dans le sang de l'Agneau, et les revêt de l'innocence primitive. Voilà la robe nuptiale nécessaire pour assister au festin de l'Epoux. Vous qui portez avec douleur le poids de vos péchés, hâtez-vous donc ! Allez, pleins de repentir, de foi, d'espérance et d'amour, déposer cet accablant fardeau aux pieds de celui qui tient, dans le tribunal sacré, la place du Fils de Dieu même: allez et humiliez-vous, allez et pleurez: une main divine essuiera vos larmes, et, rétablis en grâce avec Dieu, en paix avec vous-mêmes, vous chanterez dans l'allégresse l'hymne du pardon:

Heureux ceux dont les iniquités ont été remises et les péchés couverts ! Heureux celui à qui le Seigneur n'a point imputé son péché et dont le coeur a été sans fraude ! Parce que j'ai tu mon crime, il a vieilli dans mes os, et crié dans mon sein pendant tout le jour. Car votre main s'est appesantie sur moi le jour et la nuit: je me suis tourné et retourné dans mon angoisse, tandis que l'épine perçait mon coeur. Alors je vous ai déclaré mon péché; je n'ai point caché mon injustice. J'ai dit: Je confesserai contre moi mon iniquité au Seigneur: et vous, Seigneur, vous m'avez remis l'impiété de mon péché. C'est pour cela que vos serviteurs vous invoqueront dans le temps propice; et le déluge des grandes eaux n'approchera point d'eux.

 

 

( )