L'Imitation de Jésus-Christ

Traduction de Lamennais
Réflexion de Lamennais - Livre 4, Chapitre 16

Ce n'est point en nous efforçant d'élever notre esprit à de sublimes pensées que nous recueillerons le fruit de la sainte Communion, mais en adorant, pleins d'amour, Jésus-Christ en nous, en lui ouvrant notre coeur avec une grande confiance et une grande simplicité comme un ami parle à son ami. Nous avons des besoins, il faut les lui exposer. Nous sommes couverts de plaies, il faut les lui montrer, afin qu'il les lave dans son divin sang. Nous sommes faibles, il faut lui demander de ranimer nos forces. Nous sommes nus, affamés, altérés, il faut lui dire: Ayez pitié de ce pauvre mendiant. De lui découlent toutes les grâces. Ecoutez ses paroles: Je suis la résurrection et la vie; celui qui croit en moi, encore qu'il soit mort, il vivra; et tout homme qui vit et qui croit en moi ne mourra point à jamais. Croyez-vous ainsi ?

"O chrétien ! Je ne dis plus rien: c'est Jésus-Christ qui te parle en la personne de Marthe; réponds avec elle: Oui, Seigneur, je crois que vous êtes le Christ, Fils du Dieu vivant, qui êtes venu en ce monde. Ajoutez avec saint Paul: Afin de sauver les pécheurs, desquels je suis le premier. Crois donc, âme chrétienne, adore, espère, aime. O Jésus ! ôtez les voiles, et que je vous voie. O Jésus ! parlez dans mon coeur, et faites que je vous écoute. Parlez, parlez, parlez; il n'y a plus qu'un moment: parlez. Donnez-moi des larmes pour vous répondre; frappez la pierre, et que les eaux d'un amour plein d'espérance, pénétré de reconnaissance, coulent jusqu'à terre."
(Bossuet)

 

 

( )