L'Imitation de Jésus-Christ

Traduction de Lamennais

Livre troisième - De la vie intérieure

56. Que nous devons nous renoncer nous-mêmes et imiter Jésus-Christ en portant la Croix

  1. Jésus-Christ: Mon fils, vous n'entrerez en moi qu'autant que vous sortirez de vous-même.
    Comme on possède en soi la paix lorsqu'on ne désire rien au-dehors, ainsi le renoncement intérieur unit à Dieu.
    Je veux que vous appreniez à vous renoncer assez parfaitement pour vous soumettre à ma volonté sans répugnance et sans murmure.
    Suivez-moi: je suis la voie, la vérité et la vie. Sans la voie on n'avance pas; sans la vérité on ne connaît pas; on ne vit point sans la vie. Je suis la voie que vous devez suivre, la vérité que vous devez croire, la vie que vous devez espérer.
    Je suis la voie qui n'égare point, la vérité qui ne trompe point, la vie qui ne finira jamais.
    Je suis la voie droite, la vérité souveraine, la véritable vie, la vie bienheureuse, la vie incréée.
    Si vous demeurez dans ma voie, vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous délivrera, et vous obtiendrez la vie éternelle.
  2. Si vous voulez parvenir à la vie, gardez mes commandements.
    Si vous voulez connaître la vérité, croyez-moi.
    Si vous voulez être parfait, vendez tout.
    Si vous voulez être mon disciple, renoncez-vous vous-même.
    Si vous voulez posséder la vie bienheureuse, méprisez la vie présente.
    Si vous voulez être élevé dans le ciel, humiliez-vous sur la terre.
    Si vous voulez régner avec moi, portez la Croix avec moi.
    Car les serviteurs de la Croix trouvent seuls la voie de la béatitude et de la vraie lumière.
  3. Le fidèle: Seigneur Jésus, puisque votre vie était pauvre et que le monde la méprisait, donnez-moi de vous imiter et d'être aussi méprisé du monde.
    Car le serviteur n'est pas plus grand que celui qu'il sert, ni le disciple au-dessus de son maître.
    Que votre serviteur travaille à se former sur votre vie, parce que là est mon salut et la vraie sainteté.
    Tout ce que je lis, tout ce que j'entends, hors cette vie céleste, ne me console ni ne me satisfait pleinement.
  4. Jésus-Christ: Mon fils, puisque vous avez lu et que vous savez toutes ces choses, vous serez heureux si vous les pratiquez.
    Celui-là m'aime, qui connaît et observe mes commandements; et je l'aimerai aussi, et je me manifesterai à lui, et je le ferai asseoir avec moi dans le royaume de mon Père.
  5. Le fidèle: Seigneur Jésus, qu'il soit fait selon votre parole et votre promesse; rendez-moi digne de ce bonheur immense.
    J'ai reçu, j'ai reçu de votre main la Croix; je la porterai, oui, je la porterai comme vous l'avez voulu, jusqu'à la mort.
    Certes, la vie d'un bon religieux est une croix, mais une croix qui conduit à la gloire.
    J'ai commencé, il n'est plus permis de retourner en arrière; il n'y a plus à s'arrêter.
  6. Allons, mes frères, marchons ensemble, Jésus sera avec nous.
    Pour Jésus, nous nous sommes chargés de la Croix; continuons, pour Jésus, de porter la Croix.
    Il sera notre soutien, celui qui est notre chef et notre guide.
    Voilà que notre Roi marche devant nous; il combattra pour nous.
    Suivons avec courage, que rien ne nous effraye; soyons prêts à mourir généreusement dans cette guerre, et ne souillons pas notre gloire de la honte d'avoir fui la Croix.

Chapitre précédentSommaireChapitre suivantRéflexioncontact26-02-2010

 

( )