L'Imitation de Jésus-Christ

Traduction de Lamennais
Réflexion de Lamennais - Livre 3, Chapitre 55
La religion fait deux choses: elle nous montre notre misère et nous en indique le remède: elle nous enseigne que, de nous-mêmes, nous ne pouvons rien pour le salut, mais que nous pouvons tout en Celui qui nous fortifie. Et de là ce mot de saint Paul, mot aussi profond de vérité qu'étonnant pour l'orgueil humain: Je me glorifierai dans mes infirmités, afin que la vertu de Jésus-Christ habite en moi.

Oui, continue-t-il, je me complais dans mes infirmités; car, lorsque je me sens infirme, c'est alors que je suis fort. Entrons dans la pensée de l'Apôtre, et apprenons à nous humilier, à sentir notre faiblesse, à jouir, pour ainsi parler, de notre néant. Lorsque nous aurons rejeté toute vaine opinion de nous-mêmes, et creusé en quelque sorte un lit profond dans notre âme, des flots de grâces s'y précipiteront. La paix nous sera donnée sur la terre; car, qui peut troubler la paix de celui qui, s'oubliant et se méprisant soi-même, ne s'appuie que sur Dieu et ne tient plus qu'à Dieu ?

Paix aux hommes de bonne volonté, aux humbles de coeur; paix ici-bas, et dans le ciel rassasiement de la gloire.

 

 

( )